La préparation du thé

Préparation du thé

La préparation du thé

Préparation du théL’origine du thé date de l’Antiquité en Chine. Il sera introduit en Europe au XVIIe siècle par les commerçants portugais et hollandais. Il est devenu la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau ! Il se boit près de 1200 milliards de tasses de thé par an, soit 36000 tasses à chaque seconde ! Mais pour réussir un bon thé, certaines règles sont à respecter.

L’eau

Bien choisir son eau signifie prendre une eau pure et sans odeur. Elle devra être neutre, pas trop dure ou trop calcaire. Il est néanmoins possible d’utiliser l’eau du robinet à condition de la filtrer.

La théière

Les théières sont composées de matériaux différents allant de la fonte à la terre en passant par la porcelaine et le métal.

La théière en fonte exhale parfaitement les thés verts et garde la chaleur plus longtemps.

Celle en terre garde en mémoire le thé qu’elle infuse, notamment le thé noir.

La théière en verre n’a aucune vertu à part l’aspect esthétique.

L’idéal est d’avoir une théière pour chaque type de thé.

Le temps d’infusion

Il est évidemment variable selon le thé. Mais dans un premier temps, faire chauffer l’eau dans une bouilloire à la bonne température et ébouillanter la bouilloire avant d’y mettre les feuilles.

Le thé noir est infusé dans une théière avec une eau à 95°C, de trente secondes à cinq minutes, suivant la qualité du thé.

Le Oolong est infusé dans une eau à 95°C, de quatre à sept minutes. Les feuilles doivent généralement être rincées quelques secondes avant l’infusion pour leur permettre une infusion optimale.

Le thé vert est infusé dans une eau moins chaude, entre 70°C et 80°C, pendant deux à trois minutes. Les thés jaunes ou blancs sont préparés de même, dans une eau de moins en moins chaude au fur et à mesure que la qualité du thé augmente.

Moins longtemps le thé infuse, plus il est un excitant, en effet la théine se diffuse lors de la première minute d’infusion, alors qu’après 3 à 5 minutes, ce sont les  tanins qui vont libérés et ceux-ci vont neutraliser la théine dans le tube digestif.

L’importance du filtre

L’avantage du filtre est de pouvoir arrêter l’infusion à son gré.

La boule, la pince ou la cuillère à thé sont pratiques pour une tasse mais ne permettent pas aux feuilles de s’épanouir.

La chaussette en coton permet l’infusion de grandes feuilles de thé.

Le filtre en papier est hygiénique et permet l’exaltation de l’arôme.

Le filtre intégré à la théière d’origine est la meilleure formule, large et pratique à nettoyer.

Étiquettes :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire