La nutrition

Harvard food pyramid

La nutrition

Harvard food pyramidLa santé et le bien-être passent majoritairement par la nutrition. Nous avons tous la possibilité d’adopter une bonne alimentation, ce n’est qu’une question de décision. Soyons raisonnables en apprenant à équilibrer nos journées d’un point de vue alimentaire. Nous avons la chance de vivre dans un pays où nous avons un panel d’aliments que nous envie le reste de la terre. Alors ?

Stop aux fausses excuses

L’excuse du manque de temps, n’est pas recevable ! Il ne s’agit pas de cuisiner une potée auvergnate ou un cassoulet chaque jour. Quoi de plus simple que de se préparer une salade composée avec du riz ou des pâtes, des œufs ou du poisson, des légumes de saison (issus du terroir local de préférence) et une compote pour le dessert ? Ainsi vous avez un repas équilibré pour votre déjeuner sur votre lieu de travail ou à la maison.

Quant aux courses, elles peuvent se faire d’avance, en fin de semaine ou un soir après le travail, il suffit de planifier.

Ne pas savoir cuisiner est tout autant irrecevable. Nous avons une telle variété d’aliments que nous pouvons choisir des aliments qui se préparent simplement. Mettre des légumes dans un cuiseur vapeur, du riz dans une casserole d’eau et un poisson dans un court bouillon n’exige pas d’avoir fait un stage chez Ducasse ou Bocuse…

Pourquoi privilégier une bonne alimentation ?

Une bonne alimentation variée aide à se maintenir en forme.

Une alimentation trop riche amène peu à peu vers l’obésité, le risque de diabète, les problèmes cardiovasculaires, l’hypertension, l’apnée du sommeil, les douleurs articulaires, les problèmes respiratoires, l’ostéoporose, un cancer, une qualité de vie amoindrie, de la discrimination pour risquer de terminer avec des problèmes économiques. Bref, mal se nourrir n’a aucun avantage.

De plus, il est plus facile de prévenir que de guérir. Une personne n’ayant pas de problème de surpoids a une mobilité plus aisée et plus de facilité à s’intégrer au sein de la société. Qu’on le veuille ou non, le regard de l’autre est toujours là pour rappeler la différence, ce qui n’est pas le plus facile à vivre.

Une journée alimentaire équilibrée

Manger de tout en quantité raisonnable par rapport à ses dépenses énergétiques journalières, de son âge, du sexe et de son état de santé.

La gestion alimentaire est l’inverse de la gestion d’un compte  bancaire… Les dépenses doivent être supérieures ou égales aux apports. Alors si vous gérez bien votre compte il suffit d’inverser sinon ne changez rien…LOL

  • Eau : à volonté, environ 1,5 à 2 L par jour
  • Céréales, pain, pomme de terre, légumineuses : à chaque repas, à doser en fonction de vos besoins énergétiques
  • Fruits et légumes : 5 par jour crus ou cuits
  • Viande, poisson, œuf : 2 fois par jour ou remplacé par une céréale avec une légumineuse
  • Produits laitiers : 2 par jour
  • Matières grasses : en petite quantité, varier les sources (huile végétale, beurre, margarine, soja…)
  • Gâteaux, confiserie, chocolat, sucre, chips : occasionnellement en petite quantité

En résumé, l’assiette se compose de 50% de légumes, 25% de protéine et 25% de féculents auxquels vous ajoutez un produit laitier, un fruit et de l’eau. N’oubliez pas de varier les modes de cuisson : au four, à l’eau, grillé, vapeur, rôti.

Étiquettes :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire