Êtes-vous intolérant au gluten ?

Êtes-vous intolérant au gluten ?

De nos jour de plus en plus de personnes se mettent au régime sans gluten, que ce soit par choix ou par obligation comme moi. L’industrie agro-alimentaire se régale de ce nouveau mode alimentaire en proposant de nombreux produits sans gluten pour répondre à cette demande. Mais pensez vous qu’il soit vraiment nécessaire de s’infliger ce type de régime lorsque notre organisme est en bonne état de fonctionnement? Il y a tellement d’autres manières moins compliquées pour perdre du poids et être à la mode… Je vous propose donc d’ observer si vous êtes ou non intolérant au gluten

Les symptômes de l’intolérance au gluten

Ils sont très variés d’un individu à l’autre et peuvent se combiner «à volonté». Cette liste est non exhaustive.
– céphalée
– nausée
– constipation
– diarrhée
– ballonnements
– douleurs abdominales
– douleurs musculaires
– douleurs articulaires
– fatigue
– malaise

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, cela peut être un premier critère mais toujours pas une certitude. Ils peuvent être faibles au début puis s’intensifier au fil des mois et des années. Vous devez pouvoir constater des douleurs ou de gros ballonnements après un repas constitué d’une bonne assiette de pâtes, d’une pizza, d’un sandwich…
Je suis moi même intolérante au gluten depuis de nombreuses années mais il m’a fallu 5 ans de grosses souffrances avant de poser un diagnostique grâce à une discussion avec une amie dont le fils est intolérant, elle m’a fait remarqué que mes symptômes étaient les mêmes que les siens. J’avoue que cela a été une délivrance car j’avais consulté deux gastro-entérologues qui n’ont fait que constater mon état sans me poser de diagnostique et donc sans me proposer de solution. Heureusement, aujourd’hui des médecins se sont spécialisés dans l’intolérance au gluten, ce qui permet d’être pris au sérieux, car rien de plus désagréable que de s’entendre dire qu’il est normal d’avoir mal au ventre quand on est une femme!

Comment tester soi même son intolérance au gluten?

En ce qui me concerne il y a quelques années je n’avais pas connaissance de ces spécialistes de l’intolérance au gluten. J’ ai donc décidé de retirer de mon alimentation 100% des aliments qui contiennent du gluten pendant 10 jours afin de constater un éventuel changement. Je dois avouer que cela a été un bonheur pour moi car mes douleurs ont disparues en une semaine, j’ai pu retrouver le sommeil sans souffrance et petit à petit mon épuisement physique s’est estompé, ce qui n’est pas négligeable au vue de ma profession.

Si vous souhaitez tester par vous même votre éventuelle intolérance en supprimant toutes les sources de gluten de votre alimentation, je vous conseille de ne pas excéder 7 à 10 jours car le médecin a besoin de faire des examens sur un organisme en «souffrance» sinon il ne pourra rien constater. Il faut savoir que les effets néfastes du gluten, pour les gens qui ne le supportent pas, se portent sur les intestins. Ils deviennent irritables puis poreux. Cette porosité fait que l’organisme assimile les bons mais aussi les mauvais nutriments, puisque comme vous le savez l’assimilation des nutriments se fait via les intestins.

Quels aliments sont à bannir pour l’intolérant au gluten?

Pour les cinq céréales principales il faut retenir u mot: SABOT: Seigle, Avoine, Blé, Triticale
Ensuite il peut y avoir le kamut et l’épeautre. D’une personne à l’autre l’intolérance est différente, il est donc important de tester ce que notre organisme accepte ou pas. La grande majorité des produits sans gluten contiennent du maïs mais mon organisme ne le tolère pas non plus. Bien sûr avant de le savoir j’ai du le tester pour malheureusement me retrouver avec de violentes douleurs abdominales. Nous sommes tous différents, c’est pour cela qu’il est important de se faire aider par un médecin. Si vous souhaitez les coordonnées d’un spécialiste je vous invite à consulter le site de l’Association Française des intolérants au gluten www.afdiag.fr

L’intolérance au gluten n’est pas un jeu, ni un effet de mode, c’est à prendre au sérieux. Elle ne nous empêche pas d’avoir une vie sociale, il suffit d’en parler avec nos proches pour préparer des repas adaptés. Quant au restaurant, cela ne pose aucun problème, il y a toujours sur la carte des légumes, du riz ou des pommes de terre. Il faut juste savoir anticiper en apportant son pain et choisir un dessert approprié comme de la glace, une salade de fruits, une mousse au chocolat, une île flottante… bref nous avons l’embarras du choix. Je vous invite à consulter toutes les recettes que je propose, elles sont toutes sans gluten!

Aucun commentaire

Laisser un commentaire